TERMINÉ pour 2023. Remettre en production les terres en friche

Lors d’une consultation régionale CAR-MRC sur le développement du secteur bioalimentaire qui se tenait en février 2022, les partenaires de l’entente sectorielle ont voté pour faire de la remise en culture des terres en friche, un axe de développement prioritaire.

Le MAPAQ a investi une somme additionnelle à sa participation initiale de 300 000$. Le budget alloué à la remise en production des terres en friche pour la région est de 85 000$.

Il va avoir un lien vers une adresse friche@taca.qc.ca

Objectifs du programme

  • Appuyer la remise en culture des terres agricoles en friche, dans le but d’augmenter la production agricole, de consolider des entreprises existantes ou d’aider au démarrage de nouvelles entreprises;
  • Encourager les projets visant l’établissement de la relève agricole, la diversification de l’agriculture et le démarrage de productions émergentes.

 

Le programme d’aide couvre 50 % des dépenses admissibles, pouvant atteindre un maximum de 10 000 $ (taxes incluses) par projet. Un maximum de 2 500 $ / ha peut être octroyé.

Conditions d’admissibilité

  • Le requérant doit être propriétaire ou locataire d’une terre en friche, ayant fait l’objet d’une caractérisation d’un agronome et dont le potentiel de remise en culture a été qualifié approprié par l’agronome;
  • La terre visée par les travaux doit être située en zone agricole permanente;
  • Le projet doit permettre la remise en culture d’un minimum de 2 hectares;
  • La terre visée par les travaux ne doit pas être entretenue, cultivée ou utilisée à d’autres fins agricoles (ex : pâturage);

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le documents complets ici.

La grille d’analyse utilisée par le comité d’évaluation est disponible pour lecture ci-dessous.

Pour vous inscrire, veuillez télécharger et compléter le formulaire de dépôt de projet et nous le retourner au info@taca.qc.ca.

En 2023, 9 entreprises de la région ont bénéficié de l’aide financière pour remettre en production des parcelles de terres en friche.

En moyenne, chaque entreprise a traité 4.27 ha. La plus grande superficie était de 8,1 ha et la plus petite, de 2.09 h.

Une entreprise s’est désistée pour des problèmes de santé du propriétaire. D’autres n’ont pas traité toutes les superficies initialement demandées.

Ainsi, une somme de près de $71 000 de l’entente sectorielle sur le développement du secteur bioalimentaire a été investi dans la région pour nourrir notre monde.

Donc, l’aide financière a permise de remettre en culture pour la Chaudière-Appalaches, 38.49 ha.

Les entreprises qui ont bénéficié de cette aide sont :

Ferme Liclerc Inc.                        Frajeir Inc.                                 Ferme Marichel                  Ferme Renile enr.            Ferme Bélancel Inc.        Ferme Jacnelle Inc.  Steeve Dubé                                  Ferme du Bosquet Inc.           Ferme DM Groleau inc.

Nos partenaires